Comment générer du trafic sur un site qui vient d’être lancé (part.3)

Comment générer du trafic sur un nouveau site

Suite et fin de notre article sur Comment générer du trafic sur un site qui vient d’être lancé !

 

9. Choisissez un mentor

 

Si vous voulez des résultats à moyen terme, choisissez un mentor pour votre projet. En un mot : faîtes-vous aider !

Lorsque vous faites quelque chose que vous ne dominez pas, vous avez 2 voies possibles :

 

La voie nº1 et sans doute la plus naturelle est la voie du “Faites-le vous-même” :

Vous améliorez petit à petit vos capacités pour gérer ces nouveaux sujets. Et après 6 ou 9 mois, vous dominerez la question et il est probable que vous obteniez votre objectif. C’est une bonne voie car c’est une manière d’apprendre des choses qui vont rester en vous pour toute la vie. Car vous allez les vivre ! C’est la meilleure voie, mais c’est une voie LENTE….

 

Si vous voulez réduire les délais, contactez un mentor :

Ce que vous devez avoir en tête est quel est votre objectif à ce moment là. Et identifier les personnes, parmi celles que vous suivez en ce moment, qui vous permettront de vous aider à obtenir cet objectif. Evidemment, il est important de ne pas vous tromper de mentor.

Mais, une fois que vous en avez choisi un, éteignez toutes vos autres sources d’informations :)
Car autrement la seule chose que cela va provoquer, c’est de générer du bruit, de la confusion. Et, au final, cela vous provoquera une sorte de “paralysie” et vous ne pourrez plus agir ! Arrêtez alors de lire des choses sur internet. Concentrez-vous sur ce que vous dit ce mentor et concentrez-vous sur la réalisation de cet objectif que vous vous êtes fixé.

Une fois que vous aurez réalisé cet objectif, vous vous demanderez si continuer avec ce même mentor ou aller chercher un autre mentor pour obtenir un nouvel objectif dans votre projet.

En choisissant un mentor, vous allez donc obtenir plusieurs choses :

  • Vous allez réduire les délais d’obtention de votre objectif.
  • Vous minimisez les risques d’erreur.
  • Vous apprenez beaucoup plus, car ce mentor vous re-concentrera sur les choses qui sont réellement importantes pour votre activité. (Car le problème, lorsque vous êtes en train d’apprendre des choses, est que vous ne distinguez pas toujours ce qui est réellement pertinent de ce qui l’est moins !).
  • Enfin, en travaillant au coude à coude avec votre mentor, vous accédez indirectement au réseau (networking) de celui-ci.

 

Evidemment, vous allez devoir le payer :) Mais c’est un investissement, plus qu’un coût ! Car vous devez mesurer toutes les choses que vous allez pouvoir gagner grâce a ce mentor. Par exemple, en une heure de votre temps, vous pouvez facilement gagner 1 ou 2 mois de travail pour savoir si cette stratégie vaut mieux qu’une autre, s’il faut mieux choisir telle plateforme ou telle autre etc. Bref, c’est souvent un saut qualitatif indéniable…

 

 

10. Pensez “responsive” !

 

Aujourd’hui, il est fondamental d’avoir un site qui soit 100% adaptable à tous les dispositifs (pc, smartphones, ipads, etc.). Tout simplement parce qu’une visite sur 3 vient de dispositifs mobiles (de type smartphone ou tablette) en moyenne.

Si le design de votre site n’est pas encore “responsive”, cela vaut donc la peine d’embaucher un designer, ou d’acheter un thème premium, pour avoir un site qui permette une lecture possible quel que soit le dispositif.

Et non seulement pour lire vos articles de blog, mais également convertir votre lecteur en prospect :

Par exemple, le formulaire d’inscription à votre mailing list, ou votre formulaire de vente, que vous avez sur votre site doit absolument fonctionner depuis tous les dispositifs. Car sinon vous perdrez de l’argent tout simplement :)

NB : Si vous travaillez sur WordPress, sachez que les thèmes premium (qui donneront au passage un aspect plus pro à votre site) sont responsive. Et vous pouvez les acheter pour moins de 50 dollars.
 
 

 

11. Améliorez votre capacité d’écriture

 

En tant que petite structure, vous devez souvent partir de 0 en termes de visibilité en ligne. Et vous n’avez pas forcément de budget pour faire des campagnes de publicité payante. La seule option que vous avez pour rendre votre site visible est donc de produire beaucoup de contenus. Et que ces contenus soient suffisamment bons pour agir comme un aimant ! Attirer des visites, transformer ces visites en inscrits, puis ces inscrits en clients !

C’est la raison pour laquelle l’une des premières choses que vous devez travailler, c’est votre rédaction web. Car écrire sur le web n’est pas la même chose que d’écrire pour un livre. Il existe une lutte sur internet pour capter l’attention des possibles lecteurs :

– Vous devrez donc apprendre des formules pour que vos titres soient plus attractifs.

– Pensez que, sur Internet, les gens ne lisent pas, ils scannent. Facilitez donc au maximum leur lecture : paragraphes courts, phrases en gras, titres, sous-titres etc.

– Pensez que vous êtes sur un média interactif ! Incluez des liens dans vos textes. Des liens vers d’autres pages de votre site mais aussi des liens vers d’autres sites via lesquels votre lecteur pourra compléter sa lecture. (Vous aurez au passage plus de visibilité sur Internet. :) )

 

C’est une discipline à part entière que vous allez devoir apprendre petit à petit : le “copywriting”. L’art d’écrire afin d’obtenir quelque chose de la part de vos lecteurs. Une manière de relier votre capacité d’écrire avec votre capacité à vendre, en quelque sorte. Il s’agit d’écrire avec intelligence pour motiver votre lecteur à agir, afin qu’il fasse l’action que vous voulez qu’il fasse ! Le copywriting se base donc sur la génération de confiance et la persuasion. Et est très important, notamment pour vos pages de vente !

Il n’y a pas de meilleure manière d’apprendre à écrire qu’en pratiquant :) mais vous pouvez aussi vous inspirer en lisant cet article : Copywriting – 6 conseils pour améliorer vos textes de vente

 

 

12. Améliorez la vitesse de chargement de vos pages

 

La première raison est avant tout pour vos lecteurs. La plupart d’entre eux n’auront pas la patience d’attendre 10 ou 15 secondes que se charge votre page ! Si vos pages sont lentes à charger, vous pouvez être sûr que 90% de vos visites seront déjà reparties avant la fin du chargement… Alors, ne soyez pas radin sur votre plan d’hébergement, parce que vous perdrez des lecteurs à coup sûr et donc des clients. (Un bon hébergement chez OVH, par exemple, ne vous coutera pas plus de 30€/an !).

Deuxièmement, car pour Google (et donc votre référencement !) c’est un critère de plus en plus important.

C’est une question complexe. Car elle ne dépend pas exclusivement de votre hébergement, mais aussi de votre design, de la codification de ce design, du nombre de plugins que vous utilisez etc. Mais le simple fait de diminuer la vitesse de chargement de votre site vous fera gagner à coup sûr des places sur Google !

Besoin d’un coup de pouce ? Comment augmenter la vitesse de chargement de votre site

 

La recette ultime du succès ? Prenez du plaisir à faire ce que vous faîtes…Le secret des gens qui travaillent beaucoup, c’est qu’ils font des choses qui les passionnent.
Faites donc quelque chose qui vous rende heureux, à vous comme individu, et qui vous fera d’avantages profiter de la vie :)

 

 








Concernant l'auteur

Passionnée par le web et l'entrepreunariat, j'aide les entrepreneurs à rendre leur activité visible sur Internet ! Avec mon équipe, nous accompagnons au quotidien des professionnels passionnés dans la réussite de leur activité...grâce au web :) >> Mon profil Linkedin - Nos offres - Votre diagnostic offert

Il y a 2 commentaire(s).

  1. Posté par Vidéo YouTube, tarif SEO, changements sur Facebook, Marketing visuel... [Lu sur la blogosphère] | Webmarketing & co'm Répondre

    […] Comment générer du trafic sur un site qui vient d’être lancé (part.3) ; […]

  2. Posté par Vidéo YouTube, tarif SEO, changements sur Facebook, Marketing visuel… [Lu sur la blogosphère] | Marketing et affiliations Répondre

    […] Comment générer du trafic sur un site qui vient d’être lancé (part.3) ; […]

Un avis ? Un doute ? Un commentaire ? Ne soyez pas timide, on adooore vous lire !