Les 8 pires erreurs de débutants en visibilité en ligne (part. 2)

Les pires erreurs de débutants en visibilité en ligneVous l’avez attendue…Voici (enfin !) la suite des 3 pires erreurs de débutant en marketing internet que vous avez découvert la semaine.

Aujourd’hui, découvrons les erreurs nº4 et 5 que nous voyons (trop) souvent chez nos apprentis webmarketeurs :) Et que nous comptons bien vous faire éviter !

 

Vous ne voulez pas forcément commettre les mêmes erreurs que 90% des débutants en marketing internet ? 

C’est parti !

 

 Psss Si vous étiez passé à côté de la 1ère partie de notre article, c’est ici : Les 8 pires erreurs de débutant en marketing internet (part. 1)

 

 

Les erreurs à éviter à tout prix lorsque vous voulez faire connaître votre site (part.2)

 

 

4. Ne pas savoir orienter sa ligne éditoriale

 

Autre erreur que nous voyons souvent : Beaucoup de nos clients viennent du monde de l’entreprise, ou ont eu des formations traditionnelles, de type MBA ou master en communication, et assimilent un post sur un blog à une note de presse !

Ils commencent à parler sur leur blog en utilisant un langage bien “corporate”, le « nous » de rigueur et un tas “d’anglicismes” que la plupart des gens ne comprennent pas. Ces termes tant à la mode dans les MBA, mais dont finalement personne ne connait vraiment la signification.

C’est une grosse erreur !

Pour montrer que vous êtes bon dans ce que vous faîtes, démontrez-le avec des faits. Pas avec des mots.

 

– Soyez utile avant d’être brillant. :) Et comment être utile ?

En abordant des sujets dans la perspective de réellement résoudre un problème et en expliquant pas à pas comment le résoudre. En vous assurant que vos lecteurs apprendront quelque chose qui leur serviront dans leur quotidien. Miser sur des tutoriels pour commencer votre blog est une mise sure.

Vos lecteurs vous en seront reconnaissants, tout d’abord en lisant vos articles. Et ensuite, en partageant vos contenus avec leurs propres communautés.

 

– Soyez humain et proche de vos lecteurs. Un blog est un outil qui vous permet avant tout de “connecter” avec les gens, tant que vous laissez cette connexion exister ! Travaillez votre ton, utilisez éventuellement le « tu » si votre secteur vous le permet, utilisez un style direct, un vocabulaire simple, oubliez la grande littérature, parlez de vous…Bref, soyez humain.

NB : Cela peut aussi passer par des fichiers audio, de type podcasts, afin que vos lecteurs puissent écouter votre voix, comme si vous étiez en train d’avoir une conversion avec eux. Vous pouvez également parler à votre audience sous format vidéo, insérer éventuellement des photos de vous dans votre contenu…Bref, tout ce qui aide les gens à connecter avec l’auteur du blog aidera aussi à fidéliser ses lecteurs !

 

– Expliquez vos succès et vos échecs. Au lieu de parler comme un gourou ou un professeur, en faisant uniquement des recommandations du type « faites-cela ou faites-ceci », partagez aussi avec vos lecteurs les expériences que vous vivez au sein de votre activité. Expliquez ce que vous faites au quotidien. Racontez les résultats que vous obtenez. Qu’ils soient bons ou mauvais !

En cas de mauvais résultats, cela permettra aux gens de connecter avec vous de manière beaucoup plus profonde, parce qu’ils verront en vous une personne honnête. Et que tout le monde peut apprendre des échecs. Ils vous en seront donc reconnaissants !

> Plus vos articles seront tirés de vos propres expériences et moins ils seront généralistes, plus ils seront lus.

 

Psss Concentrez-vous sur des contenus qui ne “meurent” pas ! Les américains utilisent le terme « evergreen » (toujours vert). Eloignez-vous des nouvelles passagères qui n’intéresseront plus les gens après une date déterminée (ou un évènement ponctuel). Si vous allez passer du temps sur l’écriture de votre article, autant que ce soit sur une tendance de fond qui vous ramènera du trafic dans la durée.

 

 

5. Ne rien faire après avoir publié votre article ou pourquoi attendre n’est pas une bonne idée 

 

Croire, qu’une fois que vous avez publié votre article, vous pouvez vous reposer et aller boire un verre tranquillement est peut être la pire erreur que vous puissiez commettre !

Pourquoi ?

 

Car, si vous venez de lancer votre blog, Google va vous faire payer “le péage du débutant” et ne vous prendra tout simplement pas en considération au départ.

Combien de temps va mettre Google pour vous prendre en considération ? Cela dépend. Cela dépend de la quantité de contenus que vous écrivez et cela dépend, surtout, de comment les internautes vont recevoir vos contenus. Je fais allusion ici aux signes sociaux (retweets, likes, partages sur Facebook,+1 sur Google+ etc.) que vous pouvez obtenir et des liens entrants d’autres sites vers vos articles.

En moyenne, vous devez considérer que les 3 à 6 premiers mois seront le purgatoire nécessaire pour démontrer à Google que votre projet est sérieux.

Donc, comme vous le voyez, si vous écrivez comme un fou durant les 3 premiers mois et que vous attendez que le internautes viennent visiter votre site sans rien faire, c’est une grande erreur ! Parce qu’il est surement possible que, entre temps, vous perdiez la motivation pour votre projet (en attendant ces visiteurs qui ne viennent pas…).

 

Deuxièmement, au début les réseaux sociaux n’auront aucune portée. Si vous venez de créer votre site et que vous partez de 0, cela signifie que votre empreinte sur les réseaux sociaux sera encore très limitée. Et il vous sera encore difficile de faire connaitre vos articles au travers de vos profils sociaux.

La « viralisation » de vos articles est une loterie: Vous ne gagnerez pas toujours. Vous devrez parfois admettre que vos contenus ne sont pas toujours aussi bons ou amusants, pour que, soudain, tout le monde se mette à parler d’eux !

 

La solution ?

Connectez-vous avec d’autres blogueurs de votre secteur et laissez vous porter par leur communauté ! Une fois que vous avez écrit un bon contenu, un contenu duquel vous êtes fier, publiez-le sur un autre blog dont l’audience est plus forte que la votre. Trouvez des activités complémentaires à la votre, qui partagent la même cible que vous, et sur le blog desquelles vous pourriez écrire un article invité.
Le trafic de votre blog a en effet beaucoup à voir avec votre capacité de networking en ligne.

 

Rdv la semaine prochaine pour la suite (et fin) de notre liste des 8 erreurs de débutants en webmarketing !

On se retrouve dans les commentaires :)

 

 






Concernant l'auteur

Passionnée par le web et l'entrepreunariat, j'aide les entrepreneurs à rendre leur activité visible sur Internet ! Avec mon équipe, nous accompagnons au quotidien des professionnels passionnés dans la réussite de leur activité...grâce au web :) >> Mon profil Linkedin - Nos offres - Votre diagnostic offert

Un avis ? Un doute ? Un commentaire ? Ne soyez pas timide, on adooore vous lire !