Les 8 pires erreurs de débutant en marketing internet (part. 1)

Les erreurs de débutant en marketing internetVous en mourrez d’envie. Vous rêvez de prendre la 1ère page de Google sur les recherches les plus pertinentes de votre marché.

Vous entrez tous les jours sur Google pour voir si un miracle du saint Google ne serait pas arrivé. Et si enfin vous y apparaissez !

Alors, pour la 10e fois, vous regardez le site de votre concurrent, le leader de votre marché, et vous vous dites:
« Si mon site est 1000 fois mieux, pourquoi diable apparait-il sur Google et pas moi ? ».

Nous vous comprenons. :) Et réellement, nous savons que, chez nos clients, cette sensation est omniprésente.

 

Nous sommes tous passés par cette phase de NON visibilité sur le web. 100% des activités en ligne passent par cette phase, lorsqu’elles veulent se faire connaitre.
Toute la question est de savoir combien de temps vous allez rester dans le “purgatoire digital” des sites invisibles. Combien de temps vous allez supporter de mettre tous vos efforts dans une stratégie digitale qui ne vous génère pas ou peu de résultats.

 

Comme nous savons parfaitement à quel point cela peut être frustrant, nous allons revoir ensemble les erreurs de 90% des débutants en visibilité en ligne. Et essayer de vous faire gagner du temps !

Prêt ? C’est parti !

 

 

Les erreurs à éviter à tout prix en marketing internet

 

1. Ne pas comprendre la dualité d’Internet

 

Selon moi, l’erreur nº1 est de ne pas comprendre la dualité d’internet. Lorsque nous parlons de marketing Internet, vous devez savoir que vous avez 2 manières possibles d’agir :

 

– Soit vous payez pour attirer l’attention

La première manière de faire est celle qui vient du monde de la publicité traditionnelle, dans laquelle vous payez pour attirer l’attention de votre cible.

Vous avez accès à plusieurs programmes de publicité en ligne: le plus connu est bien sûr la plateforme de publicité en ligne de Google : les Google Adwords. L’autre est la plateforme de publicité de Facebook : les Facebook Ads. Et vous avez tous les jours de nouvelles options comme la publicité sur Linkedin ou depuis peu sur Twitter.

Si vous disposez de certaines ressources économiques, vous pouvez donc réserver un budget mensuel pour ces plateformes de publicité en ligne.

Mais, premièrement, vous devez savoir que dans certains secteurs concurrentiels le cout par clic commence à être vraiment élevé (vous pouvez payer parfois jusqu’à 5€ pour chaque visite que vous allez générer sur votre site !).

Deuxièmement, si vous décidez de payer pour attirer l’attention de votre cible, vous devrez apprendre à travailler avec ces outils pour ne pas gaspiller le budget dont vous disposez.

Car il est certain, qu’en payant, vous pourrez obtenir dès le jour même un flux de visites sur votre site. Mais, si vous utilisez mal ces plateformes de publicité en ligne, vous pouvez rapidement gaspiller votre argent en ramenant des visites inintéressantes pour votre activité. Assurez-vous donc que ces visites contribuent réellement à votre activité, en mesurant bien vos résultats.

En un mot, attention, parce que ce n’est pas parce que vous dépensez de l’argent en publicité que ces visites se transformeront automatiquement en clients !

 

– Soit vous vous mettez à écrire pour attirer l’attention

La deuxième option est d’essayer, au lieu de payer pour attirer cette attention, de vous la gagner ! Comment ?
En apportant de la valeur.

Et apporter de la valeur sur internet signifie se mettre à écrire. Il n’y a pas d’autre manière de le faire !

Si vous n’apportez pas une grande valeur ajoutée aux internautes, à vos lecteurs potentiels, votre site fera difficilement la différence par rapport à vos concurrents sur internet.

Donc, soit vous payez pour obtenir de la visibilité. Soit vous n’avez pas de budget et votre unique option est d’écrire. Et écrire mieux que vos concurrents, pour pouvoir obtenir une bonne position sur Google.

 

 

2. Ne pas écrire suffisamment. Sans engagement, il n’y a pas de paradis !

 

La seconde erreur, maintenant que vous avez bien compris la nécessité d’écrire, est de ne pas écrire suffisamment ! Vous devez comprendre que, sans engagement de votre part, vous n’arrivez jamais à votre objectif.

Lorsque vous venez de lancer votre site internet, il y a une phase pendant laquelle Google va vous demander de démontrer que votre projet sur internet est vraiment sérieux :

Ecrire une fois par semaine est un minimum (si c’est 2 fois par semaine ou plus, c’est encore mieux !).

– Il ne s’agit pas d’écrire les articles les plus brillants de votre secteur, mais vous vous devez d’être 100% original. 

– Vous avez tout intérêt à écrire autour de 700 mots pour chacun de vos articles. Avec des articles de 300 mots, vos lecteurs resteront le plus souvent sur leur faim. De plus, vous dépasserez ainsi le critère non officiel de qualité minimum pour apparaitre dans les 1ères positions de Google (600/700 mots).

Au vu du nombre de nouveaux articles écrits tous les jours sur Internet, Google augmente de plus en plus les barrières d’entrée pour pouvoir positionner vos articles. Et exige donc du contenu de qualité :)

 

 

3. Ne pas savoir pour qui écrire ou comment perdre votre temps sans vous en rendre compte

 

Beaucoup de nos clients se rendent compte de cette erreur après avoir passé un an, voire plus, à écrire pour eux ou pour tout le monde, plutôt que pour leurs clients potentiels. Et ils doivent se confronter à la dure réalité qu’au moment de transformer un lecteur en client, il n’y a plus personne !

Pour éviter de perdre votre temps à écrire pour les mauvaises personnes, prenez des décisions stratégiques le plus vite possible ! Attirer des visiteurs est facile, attirer des futurs clients pas autant.

Ayez bien en tête que votre objectif n’est PAS de générer des visites. Il est presque facile de générer des visites sur un blog, il suffit de parler de sujets populaires, de thèmes polémiques ou de « trending topics » sur les réseaux sociaux. Autre chose est que ces visites vous servent réellement pour votre activité !

Ne surfez donc pas forcément sur les très grandes vagues mais parlez seulement de ce qui intéresse vos futurs clients. Qu’est ce qu’un futur client ? Quelqu’un qui sera naturellement intéressé par vos contenus, que vos contenus soient populaires ou non.

Pour cela, il y a un concept clé: celui de lecteur idéal. Vous devez réellement comprendre QUI est votre lecteur, quels sont ses besoins, quels sont ses problèmes, et à partir de là, essayer d’y apporter des réponses. Vous devez vous mettre au service de cette personne pour lui venir en aide.

Demandez-vous quel profil type vous voulez attirer sur votre blog et imaginez les requêtes que cette personne fait sur Google, à la recherche d’une solution à son problème. Si vous voulez que votre article sorte en premier sur Google, son titre doit répondre à l’une de ces requêtes !

 

A la semaine prochaine pour la suite des 8 pires errreurs de débutants en marketing internet :)

 

 






Concernant l'auteur

Passionnée par le web et l'entrepreunariat, j'aide les entrepreneurs à rendre leur activité visible sur Internet ! Avec mon équipe, nous accompagnons au quotidien des professionnels passionnés dans la réussite de leur activité...grâce au web :) >> Mon profil Linkedin - Nos offres - Votre diagnostic offert

Il y a 2 commentaire(s).

  1. Posté par Lena Répondre

    Long billet qui explique bien les premiers ressort du webmarketing
    merci Anais pour vos articles et conseils toujours clairement expliqués
    J’attends maintenant la suite ! :)

    • Posté par Anaïs Villelongue Répondre

      Merci Lena pour votre gentil mot et d’être passée sur notre blog :)
      Rdv effectivement pour la suite la semaine prochaine !!
      A bientot !

Un avis ? Un doute ? Un commentaire ? Ne soyez pas timide, on adooore vous lire !