Comment tester son emailing pour être sûr qu’il soit réussi ?

Comment tester son emailing S’il y a une chose frustrante dans l’emailing, c’est bien que ce qui fonctionne sur les autres peut très bien ne pas fonctionner pour vous, et viceversa.

La partie “expérimentale” joue un ròle important dans l’emailing puisque, malheureusement pour tous les marketeurs !, il ne s’agit pas d’une science exacte mais plutôt de tester, tester et retester jusqu’à ce que vous trouviez ce qu’il fonctionne pour VOUS.

 

C’est précisément la raison pour laquelle il est TRÈS important que vous testiez votre emailing, avant son envoi, pour être certain d’optimiser VOS chances de réussite. Bref, avant d’envoyer un mail raté à TOUS vos contacts, nous vous proposons de procéder à ce que l’on appelle dans le jargon un TEST A/B !

 

Comment tester son emailing : le test A/B

 

Bon, commençons par le début : “C’est quoi un test A/B ?” Et bien, comme nous l’expliquons dans notre rubrique Le Saviez-vous, le test A/B, c’est une méthode d’identification du modèle le plus performant entre 2 versions possibles, en mesurant leurs résultats respectifs. Par exemple, 2 versions d’une page internet, 2 versions d’une annonce adwords, 2 versions d’une landing page,..ou d’un emailing !

Comment concrètement l’appliquer à un emailing? Attention, il y a un piège :)

Prenons un exemple, si votre base a 10.000 contacts, vous n’allez pas la séparer en 2 entre la version A et la version B:
vous allez d’abord envoyer un email de la version A sur 1000 adresses email. Puis envoyer un email de la version B sur 1000 adresses email. La différence entre la version A et la version B étant par exemple l’objet du mail.

Mais cela peut être, les images dans le corps de l’email, le texte, l’acccroche, le call-to-action

Pssss Vous ne savez pas ce qu’est un call to action (ou appel à l’action) ? Jetez un oeil à ici !

 

Attention, toutefois, à n’analyser qu’une chose à la fois, c’est-à-dire de ne faire des changements que sur une une chose en particulier, sinon vous ne saurez pas quelle modification vous aura permis d’améliorer vos résultats!.
Bref, si vous n’êtes pas sûr de quel objet va fonctionner le mieux, vous le testez sur 10% de la base, l’autre objet sur l’autre 10%. Du coup, il vous reste 80% de la base, qui va pouvoir partir avec le meilleur des 2 objets. Ainsi, vous n’avez pas gâché la moitie d’une base sur un objet qui marchait moins bien que l’autre !

Sachez, qu’au bout de quelques heures, on voit déjà les résultats de ce qui fonctionne le mieux entre le 1er et le 2e email que l’on a fait partir. Du coup, vous pouvez au bout de quelques heures, décider que tout le reste de la base parte avec l’objet qui a le plus fait ouvrir l’email !

Ah, vous allez nous dire « Comment on sait si un objet fonctionne bien ? » : On regarde le taux d’ouverture !

 

Et vous, quelles sont VOS astuces pour tester votre emailing ? N’oubliez pas, ce blog est le VOTRE donc n’hésitez pas à réagir en nous laissant un petit mot ci-dessous ! Racontez-nous votre expérience, on adooooooore vous lire !!

 

 
2 guides offerts
Convertir vos visites en ventes
Le guide du parfait emailing
GO !
6 commentaires
  • LeGrandMarin
    Posté à 15:01h, 17 octobre Répondre

    stimulant ce petit billet que je me suis empressé de mettre en pratique. merci beinweb.

    • admin
      Posté à 21:28h, 17 octobre Répondre

      Merci à vous!

  • Pingback:Les 6 étapes pour la construction d’une campagne emailing | BeinWeb
    Posté à 16:35h, 04 janvier Répondre

    […] Entre ces 2 dernières étapes, faites des tests qui vous permettront d’analyser les différentes versions que vous aurez envoyées de votre campagne. Cela vous permettra la fois suivante d’améliorer ce qui pourra l’être, soit au niveau de votre base, soit du côté du texte de votre emailing, de son sujet etc, pour que votre prochain emailing fonctionne encore mieux. Regardez notre article Comment réaliser un test A/B  pour votre campagne Emailing. […]

  • Pingback:Les 6 règles d’or pour un objet d'emailing impactant | BeinWeb
    Posté à 17:40h, 23 janvier Répondre

    […] REGLE Nº6: Enfin, pour que votre objet puisse devenir de plus en plus pertinent, il faut faire des tests, des tests, et encore des tests ! Alors comment faire ces tests pour que cela fonctionne ? Cela a été l’objet d’un précédent article: Comment réaliser un test A/B pour votre campagne Emailing. […]

  • Pingback:BeinWeb Les 6 règles d’or pour choisir un bon objet d'emailing
    Posté à 22:43h, 19 juin Répondre

    […] REGLE Nº6: Enfin, pour que votre objet puisse devenir de plus en plus pertinent, il faut faire des tests, des tests, et encore des tests ! Alors comment faire ces tests pour que cela fonctionne ? Cela a été l’objet d’un précédent article: Comment réaliser un test A/B pour votre campagne Emailing. […]

  • Pingback:Objet emailing : 6 règles d'or pour le choisir! | Chargé de Communication Nouveaux Medias
    Posté à 11:05h, 27 octobre Répondre

    […] REGLE Nº6: Enfin, pour que votre objet puisse devenir de plus en plus pertinent, il faut faire des tests, des tests, et encore des tests ! Alors comment faire ces tests pour que cela fonctionne ? Cela a été l’objet d’un précédent article: Comment réaliser un test A/B pour votre campagne Emailing. […]

Poster un commentaire

2 guides offerts
Convertir vos visites en ventes
Le guide du parfait emailing
JE TELECHARGE
close-link
 
2 guides offerts
Convertir vos visites en ventes
Le guide du parfait emailing
GO !