Comment devenir auto-entrepreneur: explications pas à pas

Comment devenir auto-entrepreneurVous avez envie de vous lancer ? Vous songez à l’idée de devenir travailleur indépendant ? Si devenir son propre patron n’est qu’une question de formalité, il nous manque parfois quelques conseils pratiques au moment de sauter le pas. Alors, comment devenir auto entrepreneur et démarrer votre propre activité pas à pas ?

Explications…

 

Comment devenir auto-entrepreneur 

 

1. Remplir votre formulaire CERFA

 

Bonne nouvelle ! L’inscription en tant que travailleur indépendant n’a jamais été aussi simple ! :) Puisque les démarches ont été simplifiées au maximum. Vous n’avez qu’à vous rendre sur le site officiel de l’URSAFF (section inscription auto-entrepreneur).

Une fois les informations remplies, on vous demandera ensuite de télécharger et de remplir le formulaire CERFA de déclaration d’activité micro-entrepreneur (PO-ME). Vous devrez ensuite l’envoyer par courrier (avec une copie de votre carte d’identité) au CFE (Centre de Formalités de Entreprise) correspondant (suivant la nature de votre activité).

C’est fait ! Vous déclarez ainsi officiellement le début de votre activité. :)

 

NB : Et si vous préférez vous faire accompagner, sachez que des sites comme ilovetax.fr  espace-autoentrepreneur.com vous simplifient la vie en gérant pour vous l’ensemble des actions nécessaires à votre inscription. Vous serez accompagné par les équipes du site afin de ne pas omettre des informations essentielles à votre inscription. Elles veilleront également à ce que vous puissiez bénéficier de l’ensemble des aides auxquels vous êtes potentiellement éligible pour devenir auto entrepreneur.

En effet, au moment de votre inscription, pensez bien à l’ACCRE ! L’ACCRE est une aide pour les chômeurs créateurs ou repreneurs d’entreprises et, depuis 2017, également accordée aux bénéficiaires du RSA. Elle vous permet d’être exonéré de manière partielle des charges sociales. (Elle est accordée pour 1 an puis renouvelable 2 fois. Vous pourrez donc en bénéficier maximum 3 ans.)

Pensez-y bien en amont ! Car vous avez seulement 45 jours après votre inscription pour la demander. Si vous réalisez la demande après ce délai, elle ne vous sera plus accordée…

 

NB : Vous avez tout plein de questions et vous ne savez pas à qui les posez ? Vous pouvez aussi rejoindre le groupe Facebook d’entraide entre entrepreneurs :)

 

2. La réception de votre numéro SIRET

 

Pour pouvoir exercer votre activité en tant qu’auto-entrepreneur, il faudra attendre la réception de votre fameux numéro SIRET ! C’est ce numéro qui prouvera que vous êtes bien enregistré en tant que travailleur indépendant. Il correspond en fait au numéro d’immatriculation de votre société. Une fois votre formulaire CERFA correctement rempli et envoyé, l’INSEE vous répondra sous 1 à 4 semaines avec le numéro SIRET qui vous a été attribué. C’est avec celui-ci que vous pourrez effectuer ensuite vos déclarations de chiffre d’affaires à l’Etat.

 

Les obligations légales liées à votre statut d’indépendant

 

1. La déclaration de votre chiffre d’affaires

 

Eb effet, devenir auto-entrepreneur vous permettra d’exercer librement votre propre activité. Mais cela suppose aussi de respecter quelques obligations légales.

Vous devrez tout d’abord faire la déclaration de votre chiffre d’affaires (mensuellement ou trimestriellement, selon l’option que vous avez choisie lors de votre inscription). Cette opération est obligatoire même si le montant de vos recettes est égal à zéro !

Ces obligations sont réalisables directement en ligne via le site officiel net-entreprises.fr (rubrique “s’inscrire pour déclarer et payer“).

NB : Attention, votre chiffre d’affaires est plafonné en tant qu’auto-entrepreneur ! Il doit être au maximum de 170 000 € pour les activités de vente de biens et d’hébergement et de 70 000 € pour les autres prestations de services. (Ces plafonds ont été doublés en 2018.)

 

Au moment de la déclaration de votre chiffre d’affaires, et en fonction du montant de celui-ci, vous devrez réaliser le paiement de 2 choses :

– Des charges sociales : Ce sont les cotisations correspondant à votre assurance maladie et à votre retraite. Elles sont directement proportionnelles à votre chiffres d’affaires. Si elles sont bien moins importantes que pour les salariés, elles représentent quand même : 12,8% pour la vente de marchandises et 22% pour le prestation de services et profession libérale.

– La contribution à la formation professionnelle : Elle varie de 0,1 à 0,3% de votre CA en fonction de votre type d’activité. En contre-partie, cette contribution vous permet de profiter d’un droit à la formation professionnelle ! (Après avoir choisi une formation, vous devez déposer une demande de financement au point d’accueil de l’Agefice (Association de Gestion du Financement de la Formation des Chefs d’Entreprises) de votre département.)

NB : Ces charges sont mises à jour chaque année. Vous pouvez retrouver le taux exact des ces montants d’une année sur l’autre sur le site service-public.fr.

 

2. Un suivi de votre comptabilité

 

Sachez qu’en tant qu’auto-entrepreneur, vous n’êtes pas dans l’obligation légale de tenir un livre de compte (c’est à dire un livre recueillant toute votre chère comptabilité ;)). Néanmoins, vous devez pouvoir justifier votre chiffre d’affaires en cas de contrôle de l’URSSAF.

Vous avez donc tout intérêt à tenir à jour un fichier Excel détaillant votre chiffre d’affaires. Dans ce livre de recettes, vous devriez donc clairement faire apparaitre les 4 points suivants :

– le montant de la vente

– la date d’encaissement

– le mode de paiement

– la facture correspondante

 

Voilà, vous êtes désormais prêt à vous lancer dans la folle aventure de l’entrepreunariat ! Ce ne sera pas un long fleuve tranquille: Etre son propre patron sous-entend plus de responsabilités, de contraintes et de difficultés que l’on n’avait pas forcément envisagées. Mais la force des entrepreneurs est de garder la passion qui les anime « intacte » et de savoir se relever des moments rudes mais formateurs…

 

 

 
2 guides offerts

Convertir vos visites en ventes
Le guide du parfait emailing

GO !
2 commentaires

Poster un commentaire

2 guides offerts

Convertir vos visites en ventes
Le guide du parfait emailing
JE TELECHARGE
close-link
 
2 guides offerts

Convertir vos visites en ventes
Le guide du parfait emailing

GO !