Entrepreneur, quand et en quoi vous devriez investir

Entrepreneur, quand et en quoi investir Si vous êtes auto-entrepreneur, vous aurez à un moment donné besoin d’investir pour faire grandir votre activité.

Car il est peu probable que vous arriviez à un chiffre d’affaires réellement significatif sans investir dans votre activité, en continuant à tout faire vous-même. Avec comme seules ressources, votre temps, votre énergie et votre santé ;)

 

Mais il est parfois difficile de savoir quand investir ou quand arrive le moment de réinvestir une partie de vos bénéfices dans votre activité. C’est un point d’inflexion intéressant pour n’importe quel entrepreneur, mais cela nous donne parfois un peu le vertige :) Car on a toujours un peu peur de perdre cet argent investi !

Alors, quand et en quoi vous devriez investir pour faire grandir votre activité ?

Prêt ? C’est parti !

 

Quand et en quoi vous devriez investir pour faire grandir votre activité 

 

1. Quand investir ?

 

Vous pouvez vous retrouver dans 2 cas de figure :

– En tant qu’auto-entrepreneur, arrivera un moment où vous ne pourrez plus grandir par vous-même. Ce qui sera positif, car cela signifiera que votre seul temps, vos seules ressources, et vos seules capacités ne vous suffiront plus à couvir la demande de vos clients !

– Vous allez arriver (si ce n’est pas déjà fait !) à un certain point d’inflexion où vous pourrez vous permettre de réinvestir une partie de vos bénéfices (vos bénéfices étant la différence entre votre chiffre d’affaires et vos coûts). Et il sera alors l’heure de réinvestir dans votre activité !

 

Dans un cas comme dans l’autre, cet investissement devient nécessaire tout simplement lorsque ce « non-investissement » vous fait perdre des clients et limite votre croissance :

Ce que vous devez toujours considérer, c’est le coût que cela implique de ne pas avoir ce logiciel, cet employé, cette formation etc. En un mot, combien de clients vous perdez à ne pas faire cet investissement. Etudiez si, par exemple, ne pas employer cette personne, ce service ou ne pas acheter ce produit ou cette formation, vous empêche d’avoir des clients et des opportunités supplémentaires. Dans ce cas là, il est l’heure d’investir !

 

 

2. Dans quoi investir ?

 

La question n’est donc pas autant de savoir quand investir mais plutôt EN QUOI.

Un investissement est un bon investissement s’il vous permet de multiplier votre capacité de génération de revenus. Nous devrions toujours investir dans ce qui accélérera notre croissance, ce qui nous aidera à produire plus, servir plus de clients et, par conséquent, générer plus de revenus !

Prenons le cas, par exemple, d’un consultant qui travaille habituellement pour les 2 mêmes clients :
C’est une situation vulnérable car si l’un des ses clients arrête de travailler avec lui, il sera trop tard pour faire du marketing et obtenir rapidement d’autres clients potentiels. Il serait donc plus raisonnable d’investir un peu, en employant quelqu’un à mi-temps, pour réaliser les tâches les plus répétitives et vous libérer du temps pour commencer à prospecter de nouveaux clients, avant d’en avoir réellement besoin !

De la même manière, si vos services deviennent obsolètes, il peut être judicieux d’investir dans une formation qui vous permettra ensuite de couvrir plus de demandes.

En un mot, n’importe quel investissement que vous faites doit être analysé en fonction des revenus que vous pourrez générer grâce à cet investissement. Que ce soit une formation, un nouvel équipement, l’embauche de personnel, un nouveau logiciel etc.

 

Vous devez donc investir en priorité pour déléguer vos tâches les moins productives. 
Dans le cas où vous gérez tout tout seul, cela peut être un peu compliqué au départ car vous êtes habitué à tout faire. Pourtant, petit à petit, vous devriez apprendre à déléguer. Parce que le temps que vous libérez, vous pouvez le dédier à des activités et des stratégies qui feront RÉELLEMENT croitre votre activité !

Faites donc la différence entre les tâches qui réellement vous apportent, directement ou indirectement, des clients et celles que vous pourriez déléguer à d’autres professionnels (même de manière ponctuelle !). Bref, déléguez les activités dans lesquelles vous n’apportez pas beaucoup de valeur. Ces tâches qui ne sont pas directement dans votre domaine d’expertise comme, par exemple, les tâches administratives, la gestion de certains logiciels etc.

Ce n’est, par exemple, pas votre métier d’apprendre à installer et comprendre un logiciel mais quelqu’un peut le faire pour vous et vous apprendre les quelques fonctionnalités dont vous aurez besoin. Demandez-vous toujours si vous aurez besoin de répéter cette tâche dans l’avenir et si l’investissement de votre temps en vaut vraiment la peine.

 

 

3. Passez d’auto-entrepreneur à « CEO » de votre activité

 

Le réinvestissement de vos bénéfices implique un changement d’état d’esprit, un changement d’attitude chez vous. Désormais, vous ne devrez plus penser comme un auto-entrepreneur mais réellement comme le « CEO » de votre propre activité. Vous serez en train de construire les fondations du type d’activité que vous voulez réellement créer !

Alors fixez-vous un pourcentage de vos bénéfices que vous pouvez raisonnablement ré-investir dans votre activité et ne vous posez plus de question :)

 

 

4. Arrêtez de vouloir minimiser vos coûts à tout prix !

 

La plupart des auto-entrepreneurs ou gérants de petites entreprises s’efforcent, au moment où ils se rendent compte qu’ils n’ont pas de temps pour générer plus de bénéfices, d’augmenter leur chiffre d’affaires en réduisant leurs couts. Le problème, c’est que vous limitez ainsi les bénéfices de votre activité à un plafond. Et ce, en général, au détriment de votre temps et de votre énergie !

Alors que si vous augmentez les couts de votre activité (en investissant par exemple dans votre marketing, un logiciel plus puissant, du personnel, un hébergeur plus efficace etc), vous permettrez à vos bénéfices d’augmenter beaucoup plus en proportion que vos couts. 

Au contraire, si vous pensez seulement à minimiser vous couts, vous resterez toujours petit !

 

Commencez donc à analyser dès maintenant en quoi vous pourriez investir, même si vous ne pouvez pas vous le permettre pour le moment (un commercial, un administratif, un logiciel, une formation etc.). Cela arrivera, en général, bien avant que vous ne l’imaginiez !

Et arrêtez de penser comme un petit auto-entrepreneur mais plutôt comme le « CEO » de votre activité. Car, dans le premier cas, ce que vous créez, c’est un auto-emploi, pas une entreprise :)

 

 

 








Concernant l'auteur

Passionnée par le web et l'entrepreunariat, j'aide les entrepreneurs à rendre leur activité visible sur Internet ! Avec mon équipe, nous accompagnons au quotidien des professionnels passionnés dans la réussite de leur activité...grâce au web :) >> Mon profil Linkedin - Nos offres - Votre diagnostic offert

Il y a 2 commentaire(s).

  1. Posté par Labandeasapiens Répondre

    Excellent article ! Très instructif et véritablement bien pensé.
    Le quatrième point est selon moi le plus important car pour ne pas bloquer la croissance il faut savoir investir.

    Le problème qui se pose est de trouver les fonds pour le faire et surtout ne pas se tromper dans l’investissement. Car on a vite fait de lancer des budgets publicité à grande échelle sans véritables retombées.

    Investir Oui ! Mais assurer le ciblage des campagnes marketing est essentiel.

    Encore félicitation pour cet article.

    • Posté par Anaïs Villelongue Répondre

      Merci !!! Oui, l’essentiel est de mesurer ensuite le retour sur investissement…de votre investissement :)

Un avis ? Un doute ? Un commentaire ? Ne soyez pas timide, on adooore vous lire !