Entrepreneur, comment financer votre activité? 5 choix possibles

Entrepreneur, comment financer votre entreprise ?Aujourd’hui, nous avons le bonheur d’accueillir sur notre blog notre confrère Gaëtan ! Il est le fondateur de Legal’Easy, qui aide les entrepreneurs dans les méandres du droit lorsque ceux-ci ont besoin de conseils juridiques. Il a gentillement accepté de nous faire partager son expertise sur les financements possibles de l’entrepreunariat. 

Bonne lecture !

 

Certains entrepreneurs reprochent aux investisseurs en capital d’être trop gourmands lorsqu’ils exigent un pourcentage du capital trop élevé. D’autres ne parviennent pas à lever des fonds et s’essoufflent dans leurs recherches au bout de quelques mois.

Vous faites partie de ceux-là et vous hésitez à faire une levée de fonds (avoir recours à des investisseurs extérieurs) pour financer vos activités ? Voici cinq autres façons de financer les activités de votre entreprise sans recourir aux traditionnels investisseurs extérieurs.

 
 

5 manières de financer votre activité d’entrepreneur

 

1. S’autofinancer grâce à vos économies

 

C’est sans doute la façon la plus naturelle de financer votre activité au commencement. Avoir mis de l’argent de côté et financer son entreprise en propre comporte trois avantages :

– Vous gardez 100% du capital et attendez d’avoir atteint des résultats avant de lever des fonds dans de meilleures conditions

–  Puisque c’est votre argent, vous y faites plus attention ! chaque euro dépensé fait plus « mal » ! Dès lors, vous ferez plus attention et serez probablement plus rationnel dans vos dépenses. Beaucoup d’entrepreneurs reconnaissent avoir été plus ingénieux au démarrage car il s’agissait de leurs économies

– C’est un excellent signal pour les investisseurs. Vous avez été capable de miser votre argent, vous avez mouillé votre chemise. Dès lors, ils seront plus prompts à vous financer ! tout un paradoxe.

 

2. Trouver des clients

 

L’autre moyen pouvant vous éviter de faire une levée de fonds, c’est de trouver rapidement des clients. Trouver des clients, les faires payer au plus vite vous permettra de dégager des fonds pour financer votre croissance. Trop d’entreprises lève des fonds pour trouver ensuite des clients. En se focalisant avec peu de moyen sur l’acquisition de clients vous évitez, si cela est possible, d’avoir à lever des fonds.

 

C’est pourquoi il vaut mieux remonter vos manches et aller à la recherche de votre clientèle. Pour cela, sachez qu’il existe plusieurs outils pour trouver des clients. Sans faire une liste exhaustive, nous pouvons citer quels outils : le networking, les annuaires d’anciens de votre école, participer à des salons, séminaires mais surtout…le marketing Internet ! ;)

>> Découvrez 10 techniques pour vendre plus sur Internet  (téléchargez la présentation depuis slideshare)

Avant d’aller pitcher des investisseurs, demandez-vous si vous avez, avec vos moyens, fait tout le nécessaire pour trouver vos premiers clients.

 

3. Prévente en crowdfunding

 

La prévente en crowdfunding est une opération consistant à vendre ce qui n’a pas encore été produit ou mis à disposition du grand public, sur une plateforme de crowdfunding comme kickstarter.

Quel est l’avantage de cette stratégie de prévente pour l’entreprise ? L’entreprise teste en avance son marché et l’appétence de clients pour son produit. Ainsi, vous ne prenez pas le risque de produire à perte ! Cela permet de financer en avance, sans avancer les fonds de sa production.

C’est une stratégie qu’a utilisé par exemple la startup Wistiki qui propose une solution technologique permettant de retrouver les objets (comme les clés) grâce au Wist connectés à votre smartphone. Les fondateurs indiquent que le crowdfunding en prévente fut un excellent moyen de financer leur croissance sans se faire diluer en capital.
 

 

4. Négocier un découvert

 

Le découvert est un crédit bancaire accordé à court terme sans demande de garantie. Il s’agit d’un autre moyen permettant d’éviter de faire une levée de fonds. Lorsque vous êtes à court de trésorerie, les activités de votre entreprise risquent d’être paralysées en cas de rejet d’opérations bancaires.
C’est pourquoi, il est préférable d’anticiper cette situation en allant négocier auprès de votre banquier un découvert de plusieurs mois en attendant que vos clients vous paient.

Notons qu’il faut négocier cette possibilité de découvert… dès le début ! N’attendez pas d’en avoir besoin, il sera alors trop tard !

 

5. Gestion de BFR

 

Le Besoin en Fonds de Roulement (BFR) d’une entreprise représente ses besoins de financement à court terme. Il est très fréquent de constater un décalage des flux de la trésorerie entre l’encaissement de la clientèle et le paiement des fournisseurs.

Comment gérer au mieux votre BFR ? Négociez avec vos fournisseurs un délai de règlement qui soit égal voire supérieur au délai de paiement de vos clients.

Ainsi, si vous payez vos fournisseurs à 2 mois, qu’ils livrent à un mois et que vos clients paient immédiatement, vous avec un différentiel de trésorerie d’un mois de marge dans votre compte en banque. Toujours utile pour éviter un découvert. Les entreprises de la grande consommation (Carrefour, par exemple) ont pu financer partiellement leur croissance ainsi.

 

En conclusion, ne vous précipitez pas forcément sur une levée de fonds pour financer votre création d’entreprise ou votre développement. N’oubliez pas qu’une levée de fonds implique l’entrée de nouveaux associés. Il existe d’autres moyens de financer votre entreprise. Chaque moyen ayant ses avantages et ses défauts. A vous de décider en fonction de votre vision et de votre projet (mais aussi de votre pouvoir de négociation) ! ;)

 

 








Concernant l'auteur

Passionnée par le web et l'entrepreunariat, j'aide les entrepreneurs à rendre leur activité visible sur Internet ! Avec mon équipe, nous accompagnons au quotidien des professionnels passionnés dans la réussite de leur activité...grâce au web :) >> Mon profil Linkedin - Nos offres - Votre diagnostic offert

Il y a 3 commentaire(s).

  1. Posté par Xavier Répondre

    Article intéressant ! Meme si on ne négocie un découvert plus pour financer un BFR, la trésorerie, c’est à dire une situation passagère en bas de bilan. Une levée de fonds, surtout en equity (capital) c’est du haut de bilan et le financement d’un projet de développement. Aucun investisseur en levée de fonds ne vient combler un BFR négatif.

  2. Posté par Joptimisemonsite - blog ecommerce Répondre

    Merci Anaïs pour ce rappel toujours important.

    Pour compléter ce billet, je vous conseillerais de lire un retour d’expérience de Yannick TAES qui a pu lever 200 000euros sans perdre de capital: http://www.maddyness.com/startup/2015/03/13/alantaya/

    Cet article vous démontre qu’il existe de nombreuses solutions tierces pour financer son activité.

    • Posté par Anaïs Villelongue Répondre

      Tout le mérite revient à Gaëtan plutot, auteur de l’article ;) !

Un avis ? Un doute ? Un commentaire ? Ne soyez pas timide, on adooore vous lire !