Comment le papier a survécu au digital

Comment le papier a survécu au digital ?On entend depuis des années que le digital finira par tuer le papier dans le monde de l’entreprise. Pourtant le papier est loin d’avoir disparu et il ne se passe pas un jour sans qu’un employé imprime des documents.

Néanmoins dans le même temps, le digital se fait de plus en plus présent, entre communication sur les réseaux sociaux, consultation de mails sur smartphone, visioconférences…

De plus, la prise de conscience écologique voudrait que l’on réduise au maximum la consommation de papier. Alors comment trouver le bon équilibre entre papier et digital ? Voici quelques pistes.

 

Le papier et le digital : 2 outils complémentaires

 

 

1. Papier et digital, deux supports compatibles

 

On oppose souvent papier et digital pourtant ils sont bel et bien compatibles. Le fonctionnement de chaque entreprise le prouve. Ce sentiment est renforcé par une enquête réalisée par l’IFOP fin 2016. 83% des personnes interrogées voient l’association du papier et du digital comme « incontournable ».

65% affirment que la combinaison des deux valorise le papier. En effet, si pour les échanges classiques le digital est privilégié, pour les présentations importantes, les campagnes qui sortent de l’ordinaire ou les occasions spéciales, le papier fait alors figure de support « de luxe ».

 

 

2. Le papier au cœur du défi écologique

 

Si le papier tient toujours une place importante dans le fonctionnement du monde de l’entreprise, il n’en reste pas moins un enjeu écologique majeur. Utiliser du papier oui, mais de façon intelligente. On pense forcément au papier recyclé ou au papier électronique, plus high-tech.

Cela passe aussi par des choix intelligents en termes d’encre et d’imprimante, choisir du matériel peu polluant et surtout avec une longue durée de vie pour éviter le gaspillage. Le spécialiste de la question Inkadoo explique que, selon les marques et les modèles, la durée de vie d’un toner peut varier du simple au double.

 

 

3. Le digital au service du papier

Avec l’avènement du digital, le papier prend des allures de support de luxe. En témoigne par exemple les magazines de mode. Acheter le très attendu numéro de septembre, le fameux « September issue » du Vogue américain (il peut compter jusqu’à 800 pages) est un marqueur de luxe. Le papier a donc tendance à se raréfier pour monter en gamme.

De la même manière, les sacs en papier sont largement utilisés par les entreprises à la mode. Les sacs en papier ont l’avantage d’être biodégradables, réutilisables et recyclables. Ils coûtent aussi beaucoup moins de sacs de plastique biodégradable. Mais surtout : de nouvelles entreprises, comme Maximilia, vous permettent de créer votre propre sac papier personnalisé aux couleurs de votre activité !

Le fonctionnement d’une entreprise doit aller dans le même sens, basant le travail de fond sur le digital et la communication haut de gamme sur le papier. Le tout doit bien sûr s’inscrire dans une démarche écologique pour ne pas perdre de vue l’avenir de la planète.

 

Le digital n’a pas tué le papier mais l’a plutôt fait évoluer, c’est pourquoi ils sont parfaitement compatibles. Néanmoins le papier doit désormais s’inscrire dans une démarche écologique pour ne pas devenir un poids. De plus, en se raréfiant, il peut devenir un support de luxe, laissant au digital les tâches ordinaires…

 

 








Concernant l'auteur

Passionnée par le web et l'entrepreunariat, j'aide les entrepreneurs à rendre leur activité visible sur Internet ! Avec mon équipe, nous accompagnons au quotidien des professionnels passionnés dans la réussite de leur activité...grâce au web :) >> Mon profil Linkedin - Nos offres - Votre diagnostic offert

Un avis ? Un doute ? Un commentaire ? Ne soyez pas timide, on adooore vous lire !